vendredi 26 octobre 2018



LE SAINT SYNODE ROUMAIN APPELLE MOSCOU ET CONSTANTINOPLE À RÉSOUDRE ENSEMBLE LE PROBLÈME UKRAINIEN, SOULIGNE LA COOPÉRATION PAN-ORTHODOXE
Bucarest, le 26 octobre 2018
basilica.ro
    
Le Saint-Synode de l'Église orthodoxe roumaine s'est réuni aujourd'hui dans la résidence patriarcale à Bucarest sous la présidence de Sa Béatitude, le patriarche Daniel.
Comme le rapporte le service de presse de l' Église , le Synode a abordé plusieurs questions, notamment la question urgente de la situation ecclésiastique en Ukraine.
En particulier, le Saint-Synode a approuvé l'appel du Synode métropolitain de Bessarabie, le mois dernier, en faveur de la canonisation de Mgr Dionisie Erhan, évêque d'Ismail et Cetatea Alba (1934-1943), qui sera célébrée chaque année le 17 septembre.
Le Synode a décidé de dédier 2019 en tant qu'Année solennelle du village roumain (prêtres, enseignants et chefs de famille) et en Année du mémorial des patriarches Nicodim Munteanu, Iustin Moisescu, et des traducteurs de livres liturgiques. L'année 2020 sera consacrée à l'Année solennelle du ministère des parents et des enfants et à l'Année des philanthropes roumains orthodoxes.
Le Synode a également souligné le soutien financier apporté aux écoles par les centres diocésains au cours de l'année scolaire 2017-2018. Le montant total de l'aide fournie par les 29 diocèses de l'Église s'est élevé à 1 205 124 $ (4 939 643,57 RON).
S'agissant de la situation en Ukraine, le Saint-Synode roumain a déclaré:
Tenant compte de l'évolution récente de la situation de l'Église en Ukraine, le Saint-Synode réitère sa recommandation du 24 mai 2018 tendant à ce que le patriarcat œcuménique et le patriarcat de Moscou parviennent ensemble à une solution tout en préservant l'unité de foi et la structure administrative et pastorale. liberté, cette dernière représentant un trait caractéristique de l’orthodoxie.

En appelant Constantinople et Moscou à travailler ensemble, l'Église roumaine fait écho à la déclaration faite à la fin du mois de septembre par le Saint-Synode de l'Église orthodoxe géorgienne.
Le Saint Synode souligne également le fait que l'unité est préservée par la coresponsabilité et la coopération entre les Églises orthodoxes locales, en cultivant le dialogue et la synodalité au niveau pan-orthodoxe, ce qui est une nécessité permanente dans la vie de l'Église. L'unité de l'Église est un don sacré de Dieu, mais aussi une grande responsabilité des hiérarques, du clergé et des fidèles. C'est pourquoi le Saint-Synode a exhorté à multiplier les prières pour l'unité et à cultiver, par le dialogue et la réconciliation, l'amour chrétien fraternel qui offre une vraie liberté.
L’appel à la coopération panorthodoxe a été entendu à maintes reprises récemment, y compris par le Saint-Synode antiochien et à nouveau dans une déclaration commune antiochienne-serbe , de Sa Béatitude métropolitaine Sawa de Varsovie et de toute la Pologne , Sa Béatitude métropolitaine Rostislav de Terres tchèques et la Slovaquie , et plusieurs autres primates et hiérarques du monde orthodoxe.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire