mardi 1 septembre 2020


Journée de prière environnementale, prière orthodoxe et initiative de sensibilisation pour la protection de la création

Source : Basilica.ro

Le 1er septembre 1989, le patriarche Dimitrios  de Constantinople a institué , au début de l'année de l'Église, la Journée de prière pour l'environnement. 

Le père patriarche Daniel indique dans ses sermons que la cause de la pollution de l'environnement est le péché.

Dans le message établissant cette journée, publié le 1er septembre 1989, le patriarche Dimitrios écrivait: "Malheureusement, aujourd'hui, sous l'influence d'un rationalisme et d'un égocentrisme extrêmes, l'homme a perdu le sens du caractère sacré de la Création et agit en maître arbitraire et abusif."

"Au lieu de l'esprit eucharistique et ascétique dans lequel l'Église a élevé ses enfants pendant des siècles, nous voyons aujourd'hui la profanation de la nature pour satisfaire non pas les besoins humains fondamentaux, mais le désir humain sans fin et croissant que la pensée consumériste encourage." a écrit le patriarche.

En conséquence, il invite le monde chrétien tout entier à offrir des prières et des remerciements pour «le grand don de la Création et pour sa protection et son salut» chaque année au 1er septembre.

"En même temps, nous exhortons les croyants à se forcer eux-mêmes et leurs enfants à respecter et à protéger la nature environnante, et à ceux qui ont été chargés de la responsabilité du gouvernement d'agir sans délai pour protéger et conserver la nature créée."
Le péché, principale source de pollution de la création

Le père patriarche Daniel a également parlé de la pollution du monde autour de lui, qui, selon lui, était une conséquence du péché. Offrant une perspective spirituelle, le patriarche de Roumanie a déclaré en 2016:

«Nos nombreux péchés, qui sont une pollution de l'âme, provoquent souvent une pollution de la Création. C'est un lien entre l'âme pécheresse et la nature profanée par l'homme avide de savoir et qui n'est pas responsable des dons reçus de Dieu pour cultiver et transmettre aux générations futures.

En d'autres termes, la nature sera protégée lorsque l'homme changera d'avis et, avec elle, ses actions abusives.

À la lumière de ces déclarations, la Journée de prière pour l'environnement doit également être une journée de prise de conscience de notre besoin de spiritualisation, car tout ce que nous faisons et pensons influence le monde dans lequel nous vivons: pour le meilleur ou pour le pire.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire