mercredi 10 mars 2021

 

L'ÉGLISE ROUMAINE SE PRÉPARE À CANONISER FRÈRE CLEOPA, LE P. DUMITRU STĂNILOAE, ANCIEN GHERASIM (ISCU)

Bucarest, 10 mars 2021

 


 De gauche à droite: Fr. Dumitru, Elder Cleopa, Elder Gherasim.

 Photo: basilica.ro 

   

Lors de sa session du 25 février , le Saint Synode de l'Église orthodoxe roumaine a décidé d'entamer le processus de canonisation d'une douzaine de confesseurs et de missionnaires qui ont souffert sous le communisme, pour marquer le 140e anniversaire de l'autocéphalie et le 100e anniversaire de la création du Patriarcat en 2025.

Hier, le 9 mars, lorsque la Roumanie commémore les prisonniers politiques qui ont souffert sous le communisme, plusieurs des noms envisagés pour la canonisation ont été annoncés publiquement.

S'adressant à la télévision Trinitas de l'Église roumaine, Sa Grâce Mgr Varlaam de Ploești a nommé frère Cléopa (Ilie) du monastère de Sihăstria, le grand théologien P. Dumitru Stăniloae et l'ancien Gherasim (Iscu) du monastère de Tismana en tant que trois confesseurs de la foi que le Saint-Synode veut canoniser, rapporte l' agence de presse Basilica .

«La plupart d'entre eux ont professé en Christ dans les temps très difficiles pour l'Église sous le communisme», Bp. Varlaam a dit des douze personnes considérées.

L'Église, qui commémore ceux qui se sont battus contre le communisme à chaque liturgie divine, participe ainsi

Honorant ceux qui ont souffert et ont donné leur vie sous le communisme, Bp. Varlaam a souligné: «La valeur fondamentale de cette nation est la foi chrétienne et vivre dans l'esprit de l'Évangile de notre Sauveur Jésus-Christ.»

«Même ceux qui ont combattu le communisme pour des raisons purement politiques, après avoir rencontré la souffrance et compris que le mystère de la Croix contient le mystère de la Résurrection, ont connu le Christ crucifié et ressuscité et l'ont confessé de toutes leurs forces», a ajouté Sa Grâce.