mercredi 7 avril 2021

 

Bonne nouvelle du Mont-Athos !

LES SCHISMATIQUES ET CEUX QUI PRIENT AVEC EUX NE SERONT PAS SAUVÉS - FRÈRE GABRIEL DU MONT. ATHOS, DISCIPLE DE SAINT PAISIOS

Le mont. Athos, 6 avril 2021


Photo: spzh.news    

Le clergé de l '«Église orthodoxe ukrainienne» (OCU) schismatique et blasphématrice, et ceux qui ont une communion eucharistique et priante avec eux ne seront pas sauvés, dit frère Gabriel du Kelli de Saint-Christodoulos du monastère de Koutloumousiou.

Fr. Gabriel est un disciple du grand Saint Paisios et l'un des anciens les plus vénérés de la Sainte Montagne aujourd'hui.


Il a accordé samedi une interview au journaliste Sotirios Letzio, postée sur la chaîne YouTube Aikaterini Anagnostopoulou .

Les «prêtres» de l'OCU sont sacrilèges, et «de nombreux hiérarques prient et concélébrent avec les hérétiques», a déclaré l'Ancien.

«Les schismatiques ukrainiens ne sont pas des prêtres, ce sont des blasphémateurs. Ce sont des hérétiques et des schismatiques, non ordonnés et «auto-ordonnés». S'ils ne se repentent pas, ils ne seront pas sauvés, et ceux qui ont la communion eucharistique avec eux et concélèbrent avec eux ne pourront pas non plus hériter du salut », a souligné frère Gabriel.

Il a fait la même affirmation dans une lettre ouverte à la communauté sacrée du mont. Athos en octobre : «Les schismatiques d'Ukraine ne seront pas sauvés; ils iront en enfer. Les monastères (athonites ou non) qui les acceptent, coopèrent avec eux, prient avec eux et communient avec eux, ne seront pas non plus sauvés et iront également en enfer.

Comme l'a expliqué le disciple de Saint Païsios, ce n'est pas son opinion, mais l'enseignement officiel de la sainte Église orthodoxe. Il cite le Canon apostolique 45: «Qu'un évêque, un prêtre ou un diacre, qui n'a prié qu'avec des hérétiques, soit excommunié: mais s'il leur a permis d'accomplir une fonction cléricale, qu'il soit déposé»; et Canon 2 du Concile d'Antioche: «Et, si l'un des évêques, prêtres ou diacres, ou n'importe qui dans le Canon est trouvé en train de communiquer avec des excommuniés, qu'il soit aussi excommunié, comme celui qui sème la confusion sur l'ordre de l'Église.

Les deux canons font partie de ceux ratifiés par les Saints Pères des Conciles œcuméniques.

Un homme excommunié est quelqu'un «qui est en dehors de l'Église et qui ne sera pas sauvé», a expliqué l'ancien.

Selon lui, «l'une des raisons pour lesquelles le peuple grec souffre est que nous ne gardons pas la foi orthodoxe pure, et nos évêques, qui prient et concélèbrent avec les hérétiques et les schismatiques, se comportent comme des traîtres. Cela conduira le peuple grec au désastre et les autres.

De plus, il y a des hiérarchies qui non seulement soutiennent l'œcuménisme, mais qui persécutent aussi ceux qui s'y opposent, a déclaré frère Gabriel.

Dans sa lettre ouverte d'octobre, l'Ancien a également appelé le mont. Athos lui-même pour se réveiller et cesser de suivre les agendas anti-orthodoxes.

En 2019, frère Gabriel faisait partie des 12 anciens athonites qui se sont adressés à la communauté sacrée pour défendre l'Église canonique ukrainienne, dénonçant le manque de respect du patriarche Bartholomée pour les canons. Il a de nouveau parlé de la situation avec les schismatiques dans une interview l'année dernière . L'ancien respecté a dit qu'il croyait que les catastrophes naturelles qui ont frappé la Sainte Montagne plus tôt dans l'année étaient une punition divine pour les monastères qui ont servi et prié avec les schismatiques.

06/04/2021