samedi 30 avril 2022

 

 Le caractère universel 

de la prière de Jésus

par Archimandrite Sophrony

Le Nom de " Jésus " fut donné par révélation d’En-haut. Il provient de la sphère divine, éternelle, et n’est en aucune façon le produit de l’intelligence humaine, bien qu’il soit exprimé par un mot créé. La révélation est un acte, une énergie de la Divinité ; comme telle, elle appartient à un autre plan et transcende les énergies cosmiques. Dans sa gloire supraterrestre, le Nom de " Jésus " est métacosmique. Lorsque nous prononçons le Nom du Christ, lui demandant de se mettre en relation avec nous, lui qui remplit tout, il prête attention à nos paroles, et nous entrons en un contact vivant avec lui. Comme Logos éternel du Père, il demeure avec lui dans une unité indivisible, et ainsi Dieu le Père entre par son Verbe en relation avec nous. Le Christ est le Fils unique et coéternel du Père, et c’est pourquoi il peut dire : Nul ne vient au père que par moi (Jn 14, 6). Le Nom de " Jésus " signifie " Dieu-Sauveur " ; dans ce sens, il peut être attribué à toute la Sainte Trinité, mais aussi à chacune des Hypostases séparément. Mais, dans notre prière, nous utilisons le Nom de " Jésus" exclusivement comme nom propre du Dieu-Homme, aussi est-ce vers lui que se dirige l’attention de notre intellect. En lui habite corporellement toute la plénitude de la Divinité, dit l’apôtre Paul (Col 2, 9). En lui se trouve non seulement Dieu, mais encore tout le genre humain. En priant par le Nom de Jésus-Christ, nous nous plaçons devant l’absolue plénitude et de l’Être premier incréé, et de l’être créé. Pour pouvoir pénétrer dans le domaine de cette plénitude de l’Être, nous devons le recevoir en nous de telle manière que sa vie devienne aussi la nôtre, et cela par l’invocation de son Nom en conformité avec son commandement.

Seigneur, Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de moi, pécheur.

Celui qui s’unit au Seigneur n’est avec lui qu’un seul esprit (1 Co 6, 17).

 

lundi 25 avril 2022

 

LETTRE PASTORALE POUR LA PÂQUE 2022

 

LA RÉSURRECTION DU CHRIST – NOTRE ESPÉRANCE INFLÉTRISSABLE

À TOUT LE CLERGÉ, À LA COMMUNAUTÉ MONASTIQUE ET

À TOUS LES FIDÈLES DE L’ARCHEVÊCHÉ D’EUROPE OCCIDENTALE

 

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, qui,

selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante,

par la résurrection de Jésus Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne se peut ni corrompre, ni souiller, ni flétrir.

1 Pierre 1, 3-4

Très-Révérends et Révérends Pères, Frères et sœurs bien-aimés dans le Seigneur,


Le Christ est ressuscité!

vendredi 1 avril 2022

 1er Avril