vendredi 23 août 2019


Ensemble vocal « Jérusalem »,

 a été créé au début du 2019 auprès de la paroisse de Saint - Michel Archange à Cannes (http://stmichelcannes.fr/) dans le but principal de la promotion la culture chorale russe dans le sud de la France.




Kobrina Anna (soprano, soliste) – dirigeante d’ensemble. Anna - chef de chœur avec 25 ans d'expérience avec les chorales d'église russe. En 1998, elle a eu le diplôme de chef de chœur du Séminaire théologique de Saint - Pétersbourg. Depuis 1993, elle exerce en tant qu’une dirigeante des chorales d'église russe ; de 1993 à 2001 à Saint - Pétersbourg, de 2001 à 2018 à Londres et depuis septembre 2018 - chef de choeur de la paroisse dans l'église de Saint - Archange Michel à Cannes.

Maria Zvereva (soprano) - diplômé de la faculté de musicologie du Conservatoire d’Etat de Saint - Pétersbourg, est actuellement le chef de la chorale paroissiale de la Paroisse Orthodoxe Russe des Saints Martyrs Royaux à Monaco.  

Elizabeth Daychman (alte) - est diplômé de la faculté théorique et historique du Conservatoire d' Etat de Moscou, membre de la chorale paroissiale de la Cathédrale Saint - Nicolas à Nice.

Anastasia Troynova (alte) - diplômée de l'Ecole des Arts de Balti, Moldavie, de la filière de violoncelle, membre de la chorale paroissiale de l'église de Saint - Archange Michel à Cannes.

À l’heure actuelle, le groupe a commencé à présenter avec succès son premier programme, qui comprend la musique spirituelle et populaire russe. Dans le programme, il y a des œuvres de Tchaïkovski, Stravinsky et de nombreux compositeurs éminents de l’église russe. En automne 2019, une tournée de concerts consacrée au 125 e anniversaire de la paroisse de Saint - Michel Archange à Cannes est prévue.
Vers Novembre 2019 l'ensemble prévoit d'introduire un nouveau programme qui comprendra des chants de Noël de différents pays.

L’ensemble « Jérusalem » est une organisation à but non lucratif qui existe grâce au professionnalisme et l’enthousiasme de ses participants, ainsi que par des dons d'organisations et d’individus qui ne sont pas indifférents à la musique, l’art et la diffusion de la culture orthodoxe et des traditions.

Pour toutes les questions au sujet de la collaboration éventuelle veuillez contacter :

Anna Kobrina, dirigeante         -  jerusalem.cannes@gmail.com
Alina Weber, administrateur    -  +33(0)6 15 17 41 79



Le V-R-P de St jean !


Avec la bénédiction du Métropolite Joseph (Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale), j'ai répondu à l'invitation de l'archiprêtre Andreï ELISEEV recteur de la Cathédrale Russe Saint Nicolas de Nice pour la fête de la Transfiguration (calendrier Julien) 6/19 Août, en présence de son Excellence le Métropolite Antony de Korsun et d'Europe Occidentale. Articles et photos sur le site : sobor.fr .




mardi 20 août 2019






Bien-aimés en Christ,
Visiteurs réguliers ou occasionnels,
Habitants de Grasse, vous qui aimez et soutenez
 le patrimoine cultuel et culturel...

2010-2020 

10 ans d'une présence discrète de chrétiens orthodoxes en Pays de Grasse !

le 24 Mai 2020, cela fera 10 ans qu'il nous a été donné de célébrer la première  Liturgie et par la suite de célébrer tous nos offices dans la chapelle St Jean.

Au cours de ces dix ans de présence, nous avons pu financer et faire réaliser quelques aménagements intérieurs et extérieurs qui ont apporté plus de commodité pour les fidèles, une mise en conformité du lieu, ainsi qu'une mise en valeur de la chapelle et un embellissement de la place St Jean.

D'autres travaux et aménagements s'avèrent maintenant nécessaires : rénovation intérieure des murs et du plafond, restauration de la cloche et installation d'un petit portillon à l'extérieur, pour la sécurité des enfants.

De par la convention qui nous lie au propriétaire, le financement des aménagements intérieurs nous incombe.

L'architecte-conseil auquel nous avons fait appel nous a remis une estimation large du montant des travaux, soit 27 000 euros. Dès le mois de septembre, nous affinerons ce montant en comparant les différents devis. Mais dès à présent, nous savons que le montant est de 2900 euros pour la restauration de la cloche.

Aussi, dès maintenant, nous avons besoin de votre aide financière. Par ailleurs, nous vous précisons que les dons faits à notre association permettent de bénéficier d'une réduction d'impôt.

Le conseil paroissial et le recteur :
P. Gontran POUSSOU


Les chèques sont à libeller à l'ordre de : Association cultuelle orthodoxe du Pays de Grasse

Et à adresser à : Mission Orthodoxe de Grasse, 11 chemin du Suquet 06530 Spéracèdes

Courriel: mission.orthodoxe.grasse@gmail.com
site: eglise-orthodoxe-grasse.blogspot.com

vendredi 16 août 2019

Le sanctuaire en cours d'aménagement


Iconostase, coté gauche.



Côté droit.



Saint jean Baptiste patron de la Mission Orthodoxe de Grasse



Aménagement de la chapelle au début





Liturgie vespérale



La chapelle St jean, 2010



2016



2019


mardi 13 août 2019

Chapelle Saint Jean



Infiltration


 Infiltration




 Plafond abîmé




Fuite sur le système de sonnerie de la cloche



Merci pour votre générosité.

lundi 12 août 2019

Pèlerinage à Saint Honorat en préparation, pour le mois d'octobre 2019, et visite avec les représentants de la Société Impériale Orthodoxe de Palestine.


http://www.ippo.ru/pilgrimage/article/deystvitelnye-chleny-predstavitelstva-ippo-vo-fran-405874




jeudi 1 août 2019


« Ce n’est ni Rome, ni Constantinople, mais Jérusalem qui a enfanté toutes les Églises »
a déclaré le métropolite Amphiloque.




Dans une interview à l’agence Tass, le métropolite du Monténégro et du Littoral Amphiloque (Église de Serbie) s’est exprimé sur la situation des Églises dans les Balkans, et à propos de l’autorité du patriarcat de Constantinople : « Je ne crois pas que le modèle du schisme orthodoxe en Ukraine puisse être répété dans les Balkans ou au Monténégro. Dedeić (le leader de « l’Église orthodoxe monténégrine » schismatique, ndt), a été réduit à l’état laïc par le patriarcat de Constantinople, donc il ne peut en être question. Pour ce qui est de la Macédoine, je ne voudrais pas croire qu’après tous les événements [en Ukraine], le patriarcat de Constantinople déclare la guerre aussi à l’Église orthodoxe serbe. 

Après l’Ukraine, on peut s’attendre à tout, mais j’espère néanmoins, qu’on n’en arrivera pas là », a-t-il déclaré. Le métropolite a exprimé ses regrets que « ce ne sont pas les plus dignes qui influencent le patriarche de Constantinople, mais un certain groupe de jeunes métropolites, des gens ambitieux, qui par leurs ambitions incitent le patriarche à certains agissements ». « J’ai discuté avec des gens sérieux en Grèce et d’autres encore, je ne veux pas les nommer maintenant, qui sont mécontents d’une telle influence sur le patriarche de Constantinople. C’est un homme âgé et qui s’emploie à renforcer sa primauté. Or, en réalité il la met en danger, il n’y a aucun doute à ce sujet. Il y eut de grands hiérarques sur le trône patriarcal de Constantinople, reconnus universellement, comme saint Jean Chrysostome et saint Grégoire le Théologien, mais il y eut aussi des patriarches qui ont été condamnés pour hérésie, il n’y a pas de hiérarques infaillibles dans l’Église », a souligné le métropolite. Celui-ci a rappelé que le rôle historique particulier du patriarche de Constantinople était dû au rôle de la ville de Constantinople comme capitale impériale : « Depuis 1453, Constantinople a cessé d’être capitale impériale, c’est aujourd’hui la capitale d’un sultan. Cette qualité de capitale impériale a été héritée par l’Empire russe, qui a joué un grand rôle pour toute l’Orthodoxie jusqu’à la mort du Tsar en 1918. Après la chute de Constantinople et le meurtre du Tsar en Russie, ces deux centres ne jouent plus leur rôle d’antan, aussi l’Église doit revenir à cette structure qui existait avant l’empereur Constantin. 

L’époque constantinienne de l’histoire ecclésiale est terminée. La seule autorité qui peut résoudre toutes les questions orthodoxes, c’est le Concile œcuménique ». Selon le métropolite, le Concile doit être convoqué par le patriarche de Constantinople. 

« Cependant, s’il continue à se conduire de la sorte, il perdra ce droit aussi. La seule Église qui est véritablement la mère de toutes les Églises orthodoxes est celle de Jérusalem, parce que ce ne sont ni Rome, ni Constantinople, mais Jérusalem qui a enfanté toutes les Églises » a conclu le métropolite Amphiloque. Il a également déclaré que l’Église devrait revenir au système qui existait avant l’empereur Constantin et que toutes les difficultés devraient être résolues par un Concile œcuménique.

Source Orthodoxie.com