samedi 7 septembre 2019


Un peu de sagesse et de réflexion.


Paroles sur la prière de l'Archim. Aimilianos de Simonopetra (enregistrement et transcription en 1990). La Prière - "un droit humain de chercher et de trouver Dieu",  vivre Dieu "et une découverte du mode selon lequel elle vient" dites pour la télévision allemande au monastère d'Ormylia en 1990

SOURCE : https://corortodox.blogspot.com . Site : Journal d'un chrétien ordinaire





— Qu'est-ce que la prière?

La prière est une expérience réelle de la présence de Dieu. Elle est aussi l’assurance de la communion avec Dieu, à Qui l'homme parle et qui découvre ce qui est au plus profond de son cœur. Et il perçoit la présence de Dieu et, en même temps, son propre travail, sans que cette communion divine ne crée de confusion entre les deux personnes. Chacun de ces êtres, l'humain et le divin, reste dans ses limites, mais c'est l'homme qui monte vers Dieu, tandis que Dieu se penche sur l'homme. L'homme se donne à Dieu par la prière et Dieu se donne à l'homme. Et de cela résulte de cette chose merveilleuse, d'avoir un Dieu et un homme en même temps.

— Pourquoi les moines prient-ils ?

Les moines prient, bien sûr, parce que c’est [d’abord] un travail naturel qui jaillit du cœur de tous les peuples et de toute la nature humaine. Il n'y a pas d'homme qui ne ressente pas ce besoin de prière, et ce besoin est aussi un privilège, un droit humain de chercher et de trouver Dieu. Par conséquent, comme nous le comprenons, tous les gens prient, pas seulement les moines. Les gens ont pour exemple la communauté monastique et les moines ont pour exemple le monde des anges. Et, par conséquent, les moines constituent, comme on dit, la communauté angélique.

La vie monastique a été découverte à des hommes saints, qui avaient un haut degré de prière. C'est pourquoi ces moines qui prient - au fond c'est clair - ne cherchent pas à satisfaire certains besoins. Il n'y a rien de spécifique qui les amène à se donner à Dieu ou à être en relation avec Lui. Ils ne sont poussés par aucun intérêt personnel. Ils ne pensent jamais de cette façon. Au contraire! Les saints prient en tant qu'êtres qui comprennent parfaitement qu'ils s’élèvent, non pas physiquement, mais réellement, jusqu’à Dieu. Par conséquent, tous les moines prient. Leur but est très élevé, c'est la communion-même et la participation-même de Dieu dans leur vie. Par voie de conséquence, il s’agit de la déification, comme on dit habituellement.

C'est pourquoi les moines prient jour et nuit, car c'est là leur œuvre. Et, en fait, ils parviennent à se rapprocher de la communion avec Dieu. Lorsque nous parlons de «communion», cela signifie que nous découvrons notre relation et notre identité avec l'Église. Et l'Église monte vers Dieu, comme descendit autrefois du Ciel le Christ, par Sa venue. Toute l’Église - tout le monde, pas seulement les moines – réussit par la prière, comme nous le comprenons maintenant, à ne se nourrir et à vivre avec cette seule communion, par cette action, par cette prière, qui maintient l’homme dans la Divinité et dans laquelle Dieu est incorporé par l'homme.

— Pour quelles choses et pour quelles personnes les moines prient-ils?

Eh bien, si les moines ne prient pas pour eux-mêmes et pour leurs intérêts, pour leurs besoins – qu'ils essaient continuellement de réduire au minimum, pour ne pas avoir de problèmes eux-mêmes , il est naturel pour les moines de prier pour le monde entier, pour l’Église entière – puissance et œuvre existentielle qui perdurera jusqu’aux siècles des siècles. Et dans cette Église, il y a des pécheurs, il y a aussi des saints et des justes, et aussi des anges – c’est ce qui signifie « de tous et de chacun ». Tout ce que Dieu a créé;  « tous et chacun » qu'Il porte en son sein. Et tout cela, qui est l'œuvre du Seigneur, est également repris par les moines en participant à l'économie de Dieu. Et ils embrassent tous et chacun, comme je l'ai dit, les incluant, dans leur propre prière. En d'autres termes, c'est leur œuvre.

— Qu’est-ce que la prière de Jésus?

Maintenant, nous entrons plus dans l'espace intérieur. La prière de Jésus est l’essence de toutes les prières existantes dans notre Église, c’est la prière la plus concise, la plus authentique et la plus efficace que l’homme puisse faire. Et, surtout si nous comprenons bien cela, cette prière est la plus directe, la plus appropriée et la plus accessible, et pas seulement pour les moines. Et c’est aussi une grande importance, parce que les laïcs et les moines prient également avec la même prière, parce que c'est cela qui nous rend immédiatement capables d’acquérir Dieu, comme des yeux qui se remplissent de lumière. En d'autres termes, comme il n'y a pas deux systèmes de vie spirituelle, les moines, qui ont pour exemple le ciel, et le monde qui, comme je l'ai dit, a pour exemple la communauté monastique, prient également avec cette prière.

La prière est donc un bien unique et exclusif de l'Église. La prière est une conséquence qui émerge des profondeurs de l'existence monastique et, bien entendu, de l'homme qui désire et attend Dieu. C'est une expérience des Pères de l'Église et un fruit acquis par les personnes qui maintiennent une vie purifiée et évangélique. La prière est donc une mémoire vivante et une invocation du Nom de Dieu.

C'est court et c'est la répétition de ces mots: "Seigneur Jésus Christ, aie pitié de moi!" À travers cette invocation et cette répétition, que nous arrive-t-il? Nous obtenons un dynamisme spirituel qui ne vient pas de nous, mais de Dieu Lui-même. Le nom du Seigneur, que nous répétons, n’est pas quelque chose de fortuit, mais il est complet, il comprend la divinité, il embrasse le Christ Lui-même, qui vient immédiatement en communion avec nos cœurs. Ainsi, la répétition que nous faisons des mots de la prière a une signification, non pas parce que cette invocation à elle seule peut procurer quelque chose, mais parce que cette invocation nous aide à nous forger une habitude, et que l’invocation du Christ devienne permanente en nous-mêmes, de sorte que ce qui nous entoure et ce qui est dans notre cœur sont remplis de Dieu. Cette répétition n’est donc pas une formule magique qui peut porter ses fruits par elle-même. La répétition n'est qu'un renforcement, une fixation et un ensemencement du Nom du Christ et donc du Christ Lui-même dans notre vie quotidienne. Ce n'est pas un travail mécanique, ce n'est pas une opinion subjective de l'homme, ce n'est pas une action qui crée une image humaine illusoire, ce n'est pas un exercice psychosomatique  au sujet duquel l'on pourrait penser qu’il nous ferait accéder à une connaissance gnostique ou syncrétique, ou que cela aurait des résultats spirituels, ou que par cette formule, l'homme pourrait tendre vers l’infini ou vers un dieu sans visage. La répétition crée en l'homme le pouvoir d'invoquer Dieu sans cesse, et par conséquent, la participation de l'homme lui procure un état de bonheur et de joie spirituelle et d'autres charismes. Et puis, quand l'homme atteint ce stade primaire, il comprend qu’elle sert de médiation entre sa personne et le Dieu Personnel, le Saint-Esprit! Et à partir de ce moment-là elle élève l'homme à Dieu.

 — Pourquoi les moines prient-ils avec la prière de Jésus toujours et partout?-

Eh bien, c’est, je dirais, la seule prière qui, de toute évidence, crée les conditions préalables pour que nous puissions tous les jours et, de manière palpable et en même-temps, facilement, trouver et se réjouir de Dieu. Celui qui est invisible par cette prière est vu dans notre vie. Ainsi, à travers cette prière, les moines acquièrent partout et toujours le sentiment indéfectible de la présence de Dieu et un dialogue intérieur si profond qu'il atteint les profondeurs de la "mer" Divine. C'est pourquoi, de cette sorte de prière, que les moines ont découvert dans l'expérience de l'Église depuis le commencement, ils peuvent ainsi remplir la journée et créer de nuit un flambeau qui diffuse une lumière céleste dans l'univers tout-entier, qui est compris dans Son poing par Dieu Lui-même. Ainsi, par cette rencontre de l'homme avec Dieu, les moines parviennent à se sanctifier non seulement eux-mêmes, mais aussi leur espace et le monde entier.

— Quel est le but de la prière de Jésus?

Le but de la prière n'est ni sa méthode, ni les mots, ni le lieu, ni l’Hésychia, ni rien de ce que cette prière implique. On peut dire que le but de la prière est ce qui est mis en œuvre dans l'homme par Dieu; que c’est ce que Dieu fait en nous Dieu. Ce qui s’y fait est une expérience vivante. Mais ce n'est pas seulement l’expérience vivante de Dieu! C'est aussi la découverte de la façon dont Il vient, de la manière dont la venue de Dieu est réalisée - le Dieu personnel dans la personnalité de l'homme. Et bien sûr qu’Il vient dans la lumière! Et puis, l’homme  ressent et comprend encore, à la fin de son ascension, l’union qu’il réalise. Et, avec cette union, vient la purification, le progrès spirituel, la croissance de l’enfançon qui est né dans l'homme. Et, de plus, l'Esprit offre à l'homme un état divin permanent à partir duquel il avance vers l'illumination, vers un éclat, vers un épanouissement à différents niveaux que Dieu accorde et ouvre à l'homme.

Le but de la prière, pourrait-on dire en un mot, est un parfait mystère! Mystère du Dieu invisible, maintenant ressenti et de la personne vue, que Dieu acquiert. Ce mystère nous a été révélé par les Pères de l'Église. Nous savons aussi toujours, par expérience, comment le recevoir, non par le biais de compréhensions et de méditations, mais de la manière par laquelle Dieu pénètre dans l’être humain et le transforme entièrement. Et ainsi progressivement il devient une personne qui peut goûter, comprendre et embrasser ce mystère.

Maintenant que nous parlons du but de la prière, nous devons noter quelque chose. Il y a aussi quelques étapes plus hautes auxquelles accède l'homme quand il continue la prière de Jésus. Mais, ces étapes, nous les omettrons pour le moment, car nous ne pouvons pas parler de quelque chose dont seule la personne [concernée] a la connaissance, et qui seule peut la dévoiler à une autre personne. C'est donc une ascension échelonnée. C'est une communion toujours ascendante et complète, immuable, c'est-à-dire que ni l'un ni l'autre ne change. Il y a une vision spirituelle et une communion invisible. Cette personne vit cette grandeur, elle vit le divin dans un bonheur et une joie inexprimables. Et sur ce chemin, elle court sans obstacle et sans pouvoir le dire aux autres. Elle-même l'a embrassé, elle l'a porté. Et, par conséquent, cette promotion de l'homme, qui monte jusqu'aux plus hautes étapes de la prière qui se déroule au fond du cœur, ces étapes que nous ne pouvons pas interpréter, cher M. Verner, devant un écran de télévision. C'est quelque chose que la raison ne permet pas. À partir de là, permettons à Dieu de rechercher les personnes qui souhaitent, qui luttent et qui parviennent, avec l’aide de Dieu, à accéder à ces hauteurs.

— La prière de Jésus change-t-elle la vie de l'homme?

Si elle change la vie de l’homme? Pour quelle raison les moines font -ils cette prière? D'après ce que j'ai dit jusqu'à présent, du fait des questions provocatrices que vous nous avez posées, on arrive naturellement à la conclusion que la prière change la vie de l'homme. Cela change l'homme et lui rend la première beauté dont Dieu l’a doté au Ciel. Et, bien sûr, il l'élève encore plus haut et lui donne beaucoup plus de compréhension, de ressenti et de spiritualité, et le rend de plus en plus porteur de grâce à mesure que le temps passe. Et, non seulement cela le ramène à la beauté paradisiaque qu'il avait autrefois, mais cela le ramène également à la pleine liberté dans laquelle Jésus-Christ nous a affranchis. Ainsi, Dieu modèle-t-Il de telles personnes! Et cela se fait de notre temps, avec toutes les catégories de personnes, laïcs et moines. Et cela rend les gens capables, en empruntant  cette voie de prière qu’ils accomplissent, de glorifier Dieu et – c’est important – de pouvoir ouvrir la voie de l’Éternité à leurs semblables.

— Merci beaucoup Geronda !
 Et je me réjouis de ce dialogue que nous avons mené aujourd'hui!

Traduction du grec en roumain : Elena Dinu,
Transcription, correction et édition: orthodoxe roumain en France
Traduction en français par Maxime Martinez revue par P. Mihaï



vendredi 6 septembre 2019

Calendrier Liturgique du mois de Septembre 2019.
Mission Orthodoxe de GRASSE
Chapelle St Jean de Grasse
2 ch.de St jean. 06130 Grasse/ tel: 06 47 36 09 34
Site: eglise-orthodoxe-grasse.blogspot.com
Mail/ eglise.orthodoxe.grasse@gmail.com


Samedi 14 Septembre : Pas d'offices.
Dimanche 15  Septembre : Pas d'offices.
Samedi 21 Septembre :  Pas d'offices.
Dimanche 22 Septembre : Pas d'offices.

Mercredi 25 Septembre :  Liturgie vespérale à 19h. Sous réserve.

Samedi 28 Septembre : Grandes Vêpres à 18h.
Dimanche 29 Septembre : 19ème dimanche après la Pentecôte (L'amour des ennemis). Matines et Divine Liturgie à partir de 9h15/10h, puis agapes.



mardi 3 septembre 2019




vendredi 23 août 2019


Ensemble vocal « Jérusalem »,

 a été créé au début du 2019 auprès de la paroisse de Saint - Michel Archange à Cannes (http://stmichelcannes.fr/) dans le but principal de la promotion la culture chorale russe dans le sud de la France.




Kobrina Anna (soprano, soliste) – dirigeante d’ensemble. Anna - chef de chœur avec 25 ans d'expérience avec les chorales d'église russe. En 1998, elle a eu le diplôme de chef de chœur du Séminaire théologique de Saint - Pétersbourg. Depuis 1993, elle exerce en tant qu’une dirigeante des chorales d'église russe ; de 1993 à 2001 à Saint - Pétersbourg, de 2001 à 2018 à Londres et depuis septembre 2018 - chef de choeur de la paroisse dans l'église de Saint - Archange Michel à Cannes.

Maria Zvereva (soprano) - diplômé de la faculté de musicologie du Conservatoire d’Etat de Saint - Pétersbourg, est actuellement le chef de la chorale paroissiale de la Paroisse Orthodoxe Russe des Saints Martyrs Royaux à Monaco.  

Elizabeth Daychman (alte) - est diplômé de la faculté théorique et historique du Conservatoire d' Etat de Moscou, membre de la chorale paroissiale de la Cathédrale Saint - Nicolas à Nice.

Anastasia Troynova (alte) - diplômée de l'Ecole des Arts de Balti, Moldavie, de la filière de violoncelle, membre de la chorale paroissiale de l'église de Saint - Archange Michel à Cannes.

À l’heure actuelle, le groupe a commencé à présenter avec succès son premier programme, qui comprend la musique spirituelle et populaire russe. Dans le programme, il y a des œuvres de Tchaïkovski, Stravinsky et de nombreux compositeurs éminents de l’église russe. En automne 2019, une tournée de concerts consacrée au 125 e anniversaire de la paroisse de Saint - Michel Archange à Cannes est prévue.
Vers Novembre 2019 l'ensemble prévoit d'introduire un nouveau programme qui comprendra des chants de Noël de différents pays.

L’ensemble « Jérusalem » est une organisation à but non lucratif qui existe grâce au professionnalisme et l’enthousiasme de ses participants, ainsi que par des dons d'organisations et d’individus qui ne sont pas indifférents à la musique, l’art et la diffusion de la culture orthodoxe et des traditions.

Pour toutes les questions au sujet de la collaboration éventuelle veuillez contacter :

Anna Kobrina, dirigeante         -  jerusalem.cannes@gmail.com
Alina Weber, administrateur    -  +33(0)6 15 17 41 79



Le V-R-P de St jean !


Avec la bénédiction du Métropolite Joseph (Métropole Orthodoxe Roumaine d'Europe Occidentale et Méridionale), j'ai répondu à l'invitation de l'archiprêtre Andreï ELISEEV recteur de la Cathédrale Russe Saint Nicolas de Nice pour la fête de la Transfiguration (calendrier Julien) 6/19 Août, en présence de son Excellence le Métropolite Antony de Korsun et d'Europe Occidentale. Articles et photos sur le site : sobor.fr .




mardi 20 août 2019






Bien-aimés en Christ,
Visiteurs réguliers ou occasionnels,
Habitants de Grasse, vous qui aimez et soutenez
 le patrimoine cultuel et culturel...

2010-2020 

10 ans d'une présence discrète de chrétiens orthodoxes en Pays de Grasse !

le 24 Mai 2020, cela fera 10 ans qu'il nous a été donné de célébrer la première  Liturgie et par la suite de célébrer tous nos offices dans la chapelle St Jean.

Au cours de ces dix ans de présence, nous avons pu financer et faire réaliser quelques aménagements intérieurs et extérieurs qui ont apporté plus de commodité pour les fidèles, une mise en conformité du lieu, ainsi qu'une mise en valeur de la chapelle et un embellissement de la place St Jean.

D'autres travaux et aménagements s'avèrent maintenant nécessaires : rénovation intérieure des murs et du plafond, restauration de la cloche et installation d'un petit portillon à l'extérieur, pour la sécurité des enfants.

De par la convention qui nous lie au propriétaire, le financement des aménagements intérieurs nous incombe.

L'architecte-conseil auquel nous avons fait appel nous a remis une estimation large du montant des travaux, soit 27 000 euros. Dès le mois de septembre, nous affinerons ce montant en comparant les différents devis. Mais dès à présent, nous savons que le montant est de 2900 euros pour la restauration de la cloche.

Aussi, dès maintenant, nous avons besoin de votre aide financière. Par ailleurs, nous vous précisons que les dons faits à notre association permettent de bénéficier d'une réduction d'impôt.

Le conseil paroissial et le recteur :
P. Gontran POUSSOU


Les chèques sont à libeller à l'ordre de : Association cultuelle orthodoxe du Pays de Grasse

Et à adresser à : Mission Orthodoxe de Grasse, 11 chemin du Suquet 06530 Spéracèdes

Courriel: mission.orthodoxe.grasse@gmail.com
site: eglise-orthodoxe-grasse.blogspot.com

vendredi 16 août 2019

Le sanctuaire en cours d'aménagement


Iconostase, coté gauche.



Côté droit.



Saint jean Baptiste patron de la Mission Orthodoxe de Grasse



Aménagement de la chapelle au début





Liturgie vespérale



La chapelle St jean, 2010



2016



2019


mardi 13 août 2019

Chapelle Saint Jean



Infiltration


 Infiltration




 Plafond abîmé




Fuite sur le système de sonnerie de la cloche



Merci pour votre générosité.