jeudi 11 juin 2020


SANS REPENTANCE, NOUS NE 

POUVONS PAS ÊTRE SAUVÉS

Une conversation avec Géronda Gabriel du mont Athos


Gabriel, du Mont. Athos

Ceci est une traduction en anglais d'une conversation avec Géronda Gabriel de la cellule de Saint-Christodoulos du monastère de Koutloumousiou, le Mont Saint Athos, du vendredi 24 avril 2020. L'aîné parle de la fermeture des églises, de la reconnaissance de la pseudo-autocéphalie des schismatiques de «l'Église» ukrainienne dirigée par Éphiphanie Dumenko, prière conjointe avec les hérétiques, guerre avec la Turquie et mariage avec les hétérodoxes.
    
Frère Gabriel : De tout mon cœur, je souhaite que la bénédiction de Dieu soit avec tout le peuple grec orthodoxe. Que le Seigneur nous protège, qu'il nous conduise hors de ces situations apparemment sans espoir. Et que sa honte tombe sur tous ceux qui luttent contre notre foi.

Dieu attend le repentir de nous chrétiens. Sans repentance, nous ne pouvons pas être sauvés. Lorsque les Perses sont venus capturer Athènes, les Athéniens se sont adressés à l'oracle de Delphes, demandant: "Comment pouvons-nous être sauvés?" [Au début, la réponse fut qu'ils mourraient, mais après de nombreuses prières en larmes] Pythia répondit: "Les murs en bois sauveront la ville", [et ils échappèrent à la destruction].

Les saints Pères ont déclaré: «Seul le repentir sauvera notre Grèce bien-aimée. Sans repentance, nous ne pouvons pas être sauvés. "

Dans notre pays, tant de lois ont été adoptées qui sont contraires à la loi de Dieu! Il y a dix commandements de Dieu, dont l'un dit: "Tu ne tueras pas." Mais les législateurs grecs disent: "A bas la loi de Dieu!" Ils ont légalisé l'avortement. Dieu nous dit: "Tu ne commettras pas d'adultère." Cependant, les législateurs grecs ont adopté une décision qui viole le Commandement de Dieu. Ils ont légalisé l'adultère, la fornication, la cohabitation libre, le mariage civil. Ils prônent l'abolition de l'étude de la loi de Dieu dans les écoles et la suppression de l'image de la croix du drapeau de la Grèce.

Ils mettent en œuvre des lois autorisant les «mariages» de même sexe et habilitant les partenaires de même sexe à adopter des enfants. Comment le Seigneur peut-il avoir pitié de nous dans ce cas? Nous devons nous repentir. Sans repentance, nous ne pouvons pas être sauvés. Maintenant que les églises sont fermées, jusqu'à ce qu'elles rouvrent, nous devons transformer nos appartements en «chapelles familiales».

Saint Jean Chrysostome dit: "Priez, où que vous soyez, parce que vous êtes les temples de Dieu, car Dieu ne vit pas dans des temples créés par l'homme, mais dans votre cœur."

Et il cite les exemples suivants: «Lorsque Paul l'Apôtre et Silas l'Apôtre étaient en prison, ils ne pouvaient pas aller à l'église, alors ils ont prié en prison - et leur prière les a libérés de leurs liens. Daniel le Prophète ne pouvait pas aller à l'église, alors il priait dans la fosse aux lions. Ainsi, cette prière ferma la bouche des lions, afin qu'ils ne le touchent pas. Les trois jeunes ne pouvaient pas aller à l'église, ils priaient dans la fournaise ardente - et la flamme ne les touchait pas, elle se transformait en rosée.
Le juste voleur ne pouvait pas prier dans l'église; il a prié sur la croix, et ainsi il est entré au ciel. Jonas le Prophète n'avait pas non plus d'église; il a prié dans le ventre d'une baleine, et ainsi il a forcé la baleine à le relâcher sur terre sur la côte de Palestine. Saint Job le Juste ne pouvait pas non plus prier dans un temple, il priait sur le tas de fumier. Prions où que nous soyons. L'âme de chaque personne est un saint autel, et chaque chrétien peut faire son sacrifice à Dieu et le servir par la prière.

Il y a une parabole: quand Dieu distribuait des terres entre les peuples, les Grecs sont venus à lui en dernier. Il leur a dit:
«Je n'ai rien à vous donner; tout a déjà été distribué! »
"Seigneur, alors où allons-nous vivre?"
"Que puis-je faire? Vous arrivez trop tard."
"Seigneur, nous sommes en retard à cause de Toi, parce que nous avons parlé du Dieu inconnu!"
Alors le Seigneur leur dit:
«D'accord, j'ai un autre terrain, que je me suis réservé. Prenez-le, et je vivrai là-bas avec vous.
Dieu nous a donc donné la Grèce. Et c'est ainsi que le Seigneur a béni le peuple grec parmi tous les peuples de la terre: De toutes les langues de la planète, Dieu a choisi le grec pour écrire l'Évangile. Une telle bénédiction ne suffit-elle pas? Les plus grands Pères de notre Église sont les Grecs. N'est-ce pas une grande bénédiction? Quand nous lisons la vie des saints, nous voyons que dans tous les coins de la terre, il y avait des saints et des martyrs. Il y avait quarante-deux saints dans la seule ville de Thessalonique. Est-ce une bénédiction moindre? Les saints ont apporté un grand bénéfice à l'humanité à la fois pendant leur vie terrestre et après leur repos.
Ainsi, après que Dieu nous a donné tant de bénédictions, nous lui disons: "Seigneur, nous ne voulons pas t'adorer comme Dieu et notre Seigneur." Comment le déclarons-nous? Nous abolissons la loi de Dieu et votons pour nos propres lois.

Une fois, au cours d'une bataille, Alexandre le Grand a remarqué un soldat qui se cachait. Alexander a demandé au soldat: "Quel est votre nom?" Il a répondu: «Alexander». En apprenant qu'ils étaient homonymes, Alexandre le Grand a dit: «Soit vous changez de comportement, soit vous changez de nom. M'as-tu déjà vu me cacher dans une bataille? De même , le parlement grec n'a pas le droit de porter son nom. Il devrait le changer, après les terribles lois pour lesquelles il a voté. Les noms suivants lui conviendraient: le conseil des méchants, insensés ou sans scrupules. Il a rejeté la loi de Dieu et a voté pour les lois anti-Christ. Après cela, qui sont les parlementaires grecs: les pères du peuple ou ses destructeurs? Les sauveurs de la nation grecque ou ses fossoyeurs? A en juger par les lois pour lesquelles ils ont voté, ils ne sont pas les «sauveurs», mais de vrais fossoyeurs. Le peuple devrait se réveiller, protester, changer ou abroger ces lois et restaurer la loi de Dieu. Alors Dieu aura pitié de nous. Sinon, nous ne verrons pas la grâce de Dieu. Nous, les moines, prions pour le monde entier, afin que le Seigneur ait pitié de nous.

Question: Que pouvez-vous dire sur les catastrophes naturelles qui ont frappé le mont. Athos il y a environ une semaine?

Réponse: À mon humble avis, tout cela a eu lieu parce que certains monastères du Saint Mont Athos ont accueilli les schismatiques, les non-ordonnés et les auto-ordonnés, et ont prié conjointement avec eux. De plus, ils sont allés en Ukraine et ont prié et ont servi avec eux là-bas. Ceci est la punition de Dieu pour nos actions.

Question: Que diriez-vous à ces monastères (c.-à-Xenophontos, Pantokrator) qui ont servi avec les schismatiques de l'Epiphanie?

Réponse: Ces schismatiques ukrainiens ne seront pas enregistrés. Les monastères qui les ont hébergés, ont prié avec eux, ont servi et ont communiqué avec eux ne seront pas non plus sauvés. Comment savons-nous cela? C'est ce que la loi de Dieu nous dit. Que dit la 45e règle apostolique? « Un évêque, ou un presbytre, ou un diacre, qui n'a prié qu'avec les schismatiques, peut être excommunié. S'il leur permet d'agir en tant que ministres de l'église, qu'il soit suspendu. » Selon cette règle, tous ceux qui ont servi et prié avec les schismatiques sont en fait excommuniés et suspendus de leur rang. Et selon la 2e Règle du Concile d'Antioche, il ne peut y avoir aucune communication avec eux dans les sacrements et les prières.

Question: Autrement dit, si une personne telle que la cellule du monastère de Hiéromonk Chrysostome de Koutloumousiou [qui a servi avec l'Épiphanie et d'autres schismatiques ukrainiens] a servi aujourd'hui, le mardi brillant, le jour de la fête du monastère de Koutloumousiou, et que nous avons assisté au service, ce que devons-nous faire?

Réponse: S'il y a des prêtres présents dans l'église qui ont précédemment servi avec les schismatiques, nous n'assumons pas la même responsabilité que ces personnes [parce que nous n'avons pas personnellement prié avec les schismatiques]. Cependant, une certaine partie de la responsabilité nous incombera en effet, pour la prière commune avec eux.

Question : Alors, que devons-nous faire?

Réponse: Nous ne devrions pas assister à de tels monastères.

Question: Et si nous ne le savions pas à l'avance, mais Hiéromonk Chrysostomos du monastère de Koutloumousiou vient alors à un service auquel nous avons assisté, que devons-nous faire alors?

Réponse: Je suppose que dans ce cas, nous devons partir, nous ne pouvons pas rester.

Question: C'est exactement ce que nous avons fait ... Que pensez-vous des événements cruciaux qui provoqueront la colère de Dieu dans un avenir proche?

Réponse : Je n'ai pas compris la question, veuillez répéter
.
Question : À votre avis, devrions-nous nous attendre à un châtiment divin pour les tentatives qui ont eu lieu et pour avoir laissé le bon chemin spirituel dans notre patrie?

Réponse: Certes, Dieu attend notre repentir, et Il se détourne de ce que nous faisons.

Question: Il y a des rumeurs sur une guerre avec la Turquie ...

Réponse: cela peut arriver. Que puis-je vous dire ... quand nous n'accomplissons pas la volonté de Dieu, comment le Seigneur pourrait-il nous bénir? Le patriarche de Constantinople Herman II écrit dans sa lettre aux Chypriotes: «Je vous en prie: fuyez le plus tôt possible ces prêtres tombés dans l'hérésie à l'esprit latin, et n'allez pas dans les églises dans lesquelles ils servent, ne prenez pas l'Antidoron de leurs mains, ni participer à l'Eucharistie avec eux [de la même coupe], mais restez à la maison et priez; sinon, vous irez en enfer avec eux. "Si un patriarche, un archevêque ou un évêque n'honore pas les règles apostoliques, n'observe pas les règles des conciles œcuméniques et locaux, n'honore pas les enseignements de nos saints pères qui interdisent les services communs et les prières avec les hérétiques, alors un tel le patriarche, l'archevêque ou l'évêque n'est pas un berger. Qui est-il alors? Voici ce que le grand père de l'Église du premier siècle nous dit : «Quiconque vous dit quelque chose de contraire à ce que Dieu a commandé, même s'il semble digne de confiance, même s'il jeûne, même s'il prophétise, même s'il est un vierge, même s'il fait des signes, qu'il soit à tes yeux comme un loup déguisé en brebis, dépouillant la brebis » (Saint Ignace le Porteur de Dieu).

Question: Lorsque celui qui dirige la liturgie dans la congrégation d'autres prêtres, un évêque ou un hiérarchie, a des attitudes hérétiques, vous nous avez dit que nous devons immédiatement quitter une telle congrégation. Cependant, si cela se produit comme c'est le cas de nos jours, l'un des dix hiéromoine présents est en communion avec les schismatiques, comme Chrysostome du monastère de Koutloumousiou, et nous le savons, devons-nous fuir? Celui-ci peut-il «souiller» tous les autres ou peut-il, par dérogation, rester au service et communier?

Réponse : Je ne peux pas dire avec certitude ... Vous devez les fuir. Écoutez ce que dit St. John Chrysostom. Il y a des hiérarchies qui disent aux prêtres de marier les orthodoxes aux non-orthodoxes, et un prêtre objecte: "Votre Éminence, je ne peux pas faire cela, parce que les saints canons de notre Église l'interdisent."

Son Eminence répond par les paroles apostoliques: "Obéissez à vos mentors et soyez humbles." Il exige l'obéissance et dit qu'il est un père spirituel.

Comment St. John Chrysostome interprète-t-il les mots: «Obéissez à vos mentors et soyez humbles»?

Le saint demande: "Eh bien, dites-moi, si le maître est trompeur, devrions-nous lui désobéir?" Et lui-même répond à cette question par l'appel suivant: «Dans quel sens dites-vous« trompeur »? S'il s'agit de la foi, quittez-la et fuyez - pas seulement l'homme, mais même un ange qui descend du ciel. "

Que dit l'apôtre Paul aux Galates? «Mais bien que nous, ou un ange du ciel, vous annoncions un autre évangile que celui que nous vous avons prêché, qu'il soit maudit»(Gal.1, 8). Un ange pourrait-il venir aux Galates et leur prêcher quelque chose de contraire à ce que Paul l'Apôtre leur a enseigné? Bien sûr que non! Alors pourquoi l'apôtre écrit-il cela? Est-ce une phrase vide de sens ou superflue? C'est pour nous protéger d'être piégé. Après tout, on aurait pu dire: "Notre hiérarchie est un saint, sa prière ressuscite les morts, ouvre les yeux des aveugles, élève les paralytiques du lit de la maladie!" Néanmoins, même s'il fait tout ce qui précède et en même temps qu'il dit quelque chose qui n'est pas d'accord avec les enseignements de l'Église, alors nous ne devons pas lui obéir - pas même un ange du ciel!

Permettez-moi d'ajouter ceci: nous avons des responsabilités envers nos pères spirituels et envers Dieu également. Les responsabilités envers Dieu prévalent sur celles envers nos pères spirituels.

Si nos responsabilités envers nos pères spirituels entrent en conflit avec celles envers Dieu, alors les premiers deviennent nuls et nous ne devons pas les remplir.
Nous trouvons un exemple pertinent dans les Écritures. Que lisons-nous dans les Actes des Apôtres? Les scribes et les pharisiens, les grands prêtres juifs étaient les chefs spirituels à l'ère de la vie terrestre de notre Seigneur Jésus-Christ. Ils ont saisi les apôtres, les ont jetés en prison et leur ont interdit de prêcher. Néanmoins, l'Ange du Seigneur est apparu et les a conduits hors de la prison et leur a dit de prêcher. Et quand les apôtres ont été saisis et ramenés aux grands prêtres, on leur a dit: "Ne vous a-t-on pas interdit d'enseigner ce Nom?" Pierre Apôtre a alors répondu: «Nous devons obéir à Dieu plus qu'aux hommes» (Actes 5, 29). Comment puis-je obéir à un patriarche, un archevêque ou un politicien qui dit quelque chose de contraire à la loi de Dieu?

- Merci beaucoup, Père! Le Christ est ressuscité!

—En vérité, Christ est ressuscité! Que Dieu vous bénisse dans cet âge et dans celui à venir!

source : Orthochristian


Aucun commentaire:

Publier un commentaire